Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'me Présente !

  • : Ovive34 sur la piste des cistes...
  • Ovive34 sur la piste des cistes...
  • : J'aime ces belles balades que vous me proposez et ces énigmes qui quelquefois me prennent la tête, partager ces moments complices de recherches et de trouvailles, ces crises de rigolades en revenant bredouille ou en savourant les carnets...
  • Contact

Cister en Midi-Pyrénées

Une ciste ?

Archives

Carte

17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 13:06

Mis à part la poche personnelle de Max Valentin, les clics-pub sont pratiquement la seule ressource régulière dont dispose notre site préféré pour survivre.

Seulement voilà, le hic c’est qu’il faut absolument jouer le jeu, à savoir cliquer sur les pubs intéressantes. En effet, en cliquant n'importe comment, on donne l’impression à notre fournisseur de pubs qu’on clique pour cliquer, mais qu’on ne s’intéresse pas aux pubs consultées.

Donc !

Voici les dix commandements du cliqueur solidaire et éclairé de cistes.net :



1- Sauf si tu vois une pub irrésistible, ne pas cliquer tous les jours tu devras


2- ne pas cliquer 10 fois de suite tu veilleras tout particulièrement

3- cliquer par exemple 1 ou deux fois à des moments différents de la journée tu t’appliqueras

4- puis attendre un ou deux jours tu devras

5- puis cliquer 1 fois tu penseras

6- attendre un ou deux jours tu devras encore

7- puis au point N°3 ci-dessus tu reviendras

8- Bref, "cliquer de manière irrégulièrement régulière" jamais n’oublieras

9- et pas à l’anarclic boulimique et intensif ne t’adonneras

10- Ce faisant, soutien précieux substantiel à notre jeu apporteras

Merci à vous,...

Cette idée, originale, est une ruse de Sioux !

Bise à Sioux et à Crocus qui m'a suggéré de mettre ces commandements en blog

Repost 0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 21:23

Du haut de ma salle de bains,
Tout en me brossant les dents,
J'aperçus des pissenlits.
Rien d'étonnant, me direz-vous ?
Et bien...

Les pissenlits dépassaient des tuilières,
Dépassaient de la gouttière...
Que faisaient ces pissenlits-là ?
J'entrepris alors de sortir ma grande échelle,
Comme dans la chanson de Sacha Distel...

Deux kilos de boue,
Et même de la gadoue,
Quelques pissenlits qui auraient pu un jour m'offrir un peu de miel...
Dire que je venais de me laver et de me faire toute belle,
En tenue de dimanche
Je monte sur l'échelle qui penche
Pour enlever tout ce grabuge
Apporté un jour de déluge...

Bou bou bou,
L'échelle aussi est pleine de boue,
Et du coup,
Le sol plein de gadoue,
(la gadoue, la gadoue, la gadoue, bou la gadou...)

Suite des opérations, avant de m'essuyer le visage,
Mon sol mérite un grand nettoyage.
J'allume le tuyau d'arrosage,
Je nettoie l'échelle qui montait jusqu'au ciel,
Je tire un peu trop sur le tuyau,
Hop ! Pas de pot...
Des fleurs en jardinière, je renverse le pot...
Un pot plein de gadoue
Car en ce moment il pleut beaucoup vers chez nous...
Le pot se casse,
Et je remets tant bien que mal
(il se casse mais ne se fait pas la malle !)
Dans le pot pourri, les plantes
Sans dessus-dessous,
Sens dessus-dessous,
La terre, la gadoue...
Bou...

Puis j'apporte à mon compost,
Comme une lettre à la poste,
Ces quelques kilos de terre
Cueillie entre ciel et terre.

L'échelle est toute belle,
Elle étincelle,
Qu'elle aille étinceler dans le cellier...
Je l'y apporte
Et referme la porte.

Et là, que vois-je ?
Mon arc-en-ciel s'est fait la malle.

Je refais le parcours,
Je me revois les mains dans la boue
Et l'arc-en-ciel solidaire jusqu'au bout
Du haut de mon échelle...

Il n'est pas là-haut,
Pas dans le cellier,
Ni sur le sol de la terrasse,
Pas près du robinet,
Ni même du tuyau d'eau...
Il me reste à...
Trifouiller dans le compost,
Refaire les trajets
Envahis par les feuilles du figuier
Qui continue de se dénuder.

Vais-je jeter l'éponge ?
Et comment te l'annoncer en douceur
A toi Ado qui me l'a offert,
"Mon jardin recèle un bel arc-en-ciel,
Venu tout droit de Toulouse,
Au premier jour du printemps".

Les miens sont revenus du marché,
Quelques plantes ils m'ont apporté.
Je continue donc de travailler la terre,
Puis esquisse un timide "Mettez le couvert !"

Personne ne m'entend...
Où est-il mon garnement *?
Poulet au four,
Salade cuisinée avec amour...
Je retourne à mon labours...

Je repense à Voltaire
"Il faut cultiver son jardin"
et retrouver mon balladin ?
Les miens semblent tous affairés,
Suzon me fait un défilé...
Fouiller dans le compost ?

J'vais pas me défiler !
Bou la gadoue...
La gadoue, et le reste surtout !
J'ai beau remuer terre et... ciel ?
Point d'arc-en-ciel...
Gggggggrrr un jour, sans doute, je le retrouverai.

Comment vais-je faire, sans toi, bel Arc-en-ciel ?
Bel Arc-en-fleurs ?
J'espère qu'il n'est pô cassé...
Pot cassé ?
Arc-en-fleurs ? Pot cassé ?
Eurêka ! Dans le pot cassé, je l'ai trouvé !!!!

"A taaaaaaaaable !"

(* l'arc-en-ciel est ce joli bracelet de perles qu'Adopeste a déposé pour moi dans une ciste audoise)

P.S. Minipous, voici le texte que j'écrivais au bord de la piscine !

Repost 0
8 février 2006 3 08 /02 /février /2006 10:39

Nombreux cisteurs ont entendu parler des collections héraultaises, les fameux cailloux des Bélugues ou encore des cigales des Réboussiers, mais ils n'en ont jamais vu !

 

J'ai décidé de vous délivrer mes collections !  

 

 J'ouvre ma boîte à camembert...

Nous avons eu la chance de trouver notre premier galet le jour de notre premier pas dans le monde des cistes !

Bien rangés, Astérix, un smiley triste, la lune, un nid déposé dans une ciste pascale, des dés... tous délicatement peints par Madame Bélugue !

Il n'y en a pas deux pareils !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J'mets des cigales dans ma maison !

Quelques mois plus tard, les Réboussiers faisaient leur entrée dans le monde cistique. Nous étions enchantés de démarrer une nouvelle collection dont voici quelques specimen joliment peintes par Madame Réboussier.

 

Repost 0

Articles Récents

Ecoute !


Découvrez Zazie!

Un roman à mille mains ?

Les premiers mots ont été posés sur la toile newforézienne en octobre 2007. Ecrit par des cisteurs qui se sont relayés pendant près d'une année pour notre plus grand plaisir, voici Mystère dans les labours .

Météo