Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'me Présente !

  • : Ovive34 sur la piste des cistes...
  • Ovive34 sur la piste des cistes...
  • : J'aime ces belles balades que vous me proposez et ces énigmes qui quelquefois me prennent la tête, partager ces moments complices de recherches et de trouvailles, ces crises de rigolades en revenant bredouille ou en savourant les carnets...
  • Contact

Cister en Midi-Pyrénées

Une ciste ?

Archives

Carte

2 décembre 2008 2 02 /12 /décembre /2008 22:13


Voici la jolie poésie qu'étudie PtiteMarine en ce moment..

J'écris des mots bizarres
J'écris des longues histoires
J'écris juste pour rire
Des choses qui ne veulent rien dire.

Ecrire c'est jouer.

J'écris le soleil
J'écris les étoiles
j'invente des merveilles
Et des bateaux à voiles.

Ecrire c'est rêver.

J'écris pour toi
J'écris pour moi
J'écris pour ceux qui liront
Et pour ceux qui ne liront pas.

Ecrire c'est aimer.

J'écris pour ceux d'ici
Ou pour ceux qui sont loin
Pour les gens d'aujourd'hui
Et pour ceux de demain.

Ecrire c'est vivre !

Geneviève Rousseau

Repost 0
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 21:43
Le serin me serine pour que j'utilise ma plume,
Et moi je reste là, oisive !

J'entends autour de moi une pie qui jacasse,
Un tantinet aigrette celle-là quand avec l'oie rieuse
Elles se moquent de la bécasse, la traitant de faucon et autres noms d'oiseaux.

Le fou de bassan et la barge les menacent de coups de martinets ou encore de "pinsons".

Je vois autour de moi,
•    une grue dépasser une échasse, lui faisant un petit coucou !
•    un hibou qui bout (c'est pas chouette ?),
•    un butor qui a bu, à tort,... (le héron aussi est rond),
•    un busard abuse et baille aux corneilles entouré de tous ces gens huppés, ces nobles chevaliers et même du roitelet,
•    le martin-pêcheur et le gobe-mouche s'affrontent et se lancent des pics (pics verts contre pics noirs) et râlent tandis que la colombe toujours rêve de paix.
Le corbeau (honteux et confus ?) usant de sa plume couleur du "geai" n'aurait pu écrire ce texte digne d'un merle moqueur, il cherchait un pigeon,...
Je pose mes spatules et  l'aide à sortir de ce guêpier,
Serin tu me serines mais je reste sereine, et dépose ma griffe : je "cygne".

21 octobre 2004
 
Repost 0
22 septembre 2008 1 22 /09 /septembre /2008 08:02
Regarde comme il est joli ce village !


Lever de rideau sur Mirepoix.

Un trompe l'oeil qui n'a pas trompé le mien,

(Un village nommé Mire.. qui trompe l'oeil, avouez que c'est étonnant !)

Ce trompe l'oeil, je l'ai transformé (sans trucage) en décor de théâtre avec son grand rideau et sa belle arabesque !




Une jolie MaIRiE à l'enseigne sympathique !


Des gouttières qui n'ont du poisson que la tête et pas l'odeur "pouah" !



Quelques clichés de volets Love volés au hasard de ma promenade,



Un vélo prend son envol pour qu'on ne le vole !



Oulala, je vous épargne d'autres mauvais jeux de mots et..



Je me dépêche de prendre congé.


Merci Davinci pour cette balade à Mirepoix !
Repost 0
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 22:38
Voici quelques photos (à peine) de mes vacances dans le Tarn.. et Garonne (à Penne).

A vrai dire, j'ai surtout gardé des images plein la..


tête

Mais Ado' a raison, je vais vous dévoiler quelques photos au fur et à..


mesure(s)


que le temps passe.

Début juillet, ce n'était pas encore le mois des..


lions mais qu'importe !

De ce village à



colombages



je sors mon chapeau (qui n'est pas un bob)

quelques colombes !




Repost 0
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 22:16
Mazan, soir de fête..

Je me promène dans les rues silencieuses alors qu'un peu plus loin  sonnent les sirènes des autos  tamponneuses,  rient les enfants, dansent les plus grands amusés sur la musette, pendant qu'un peu plus haut explose les étoiles multicolores d'un feu plein d'artifices.

Seule dans les ruelles, je lève la tête..

Flower clic attitude,
Prendre la fleur depuis la tige
Elle me donne le vertige
Faire une belle photo sera rude

Tiens ! Elle n'est pas si moche
Mais,... ne vois-tu rien qui cloche ?

Repost 0
18 août 2008 1 18 /08 /août /2008 22:41
A la demande expresse
De Madame Adopeste,

Quelques scènes de rues,
Sans turlututus ni chapeaux pointus !




Des gens qui sourient,
Un orgue de barbarie,
"Comment ne pas perdre la tête,..."
En ce jour de fête ?



Tiens ! Un buste
Sur la fontaine s'incruste !



Et là une borne,
Jusqu'au "Mont Chauve", pas au Cap Horn.



Acceptez ces quelques fleurs,
Que du bonheur !




Tournesols jolis,
Et passion à la folie !




Mais pour les parfums,
En voici quelques uns :




Pastèques et Nougats
Aux fruits confits oranges, kumquat.


Quelques épices,
Piments, cumin , anis !









Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 11:16

Mon stylo fait la grève,

Furieux de cette trop longue trêve

Il a peur que je sois brève.

Je lui dis «  marche ou crève »

( L’abandonner ? pas même en rêve ! ).


 

Allez Stylo, délivre-moi ta sève.

 Et toi mon amie,

Tu souris,

De ces quelques graffitis

Dessinés par Sophie ?

 De ses effets de plume,

De ses essais de plume

Sans nuage et sans brume.

Beau stylo plume,

Est-ce la brume

Qui t’allume ?

Elle fume

La brume,

Finie la trêve

Finie la grève

Tu délivres ta sève

Même pas un rêve !

Stylo beau stylo,

Ne me laisse pas en rade,

Ce ne serait pas une régalade,

Mais ne bave pas stylo !

J’vais passer pour un charlot,

Ou une charlotte …à la fraise ?

( Pour faire rimer Méry, j’vais être un peu niaise )

Ou bien au chocolat,

Pour toi qui me lis, là !



Merci pour l’encre !

Stylo tes caprices me font faire des poèmes de cancres,

Je te parle

Je lui parle

Méli Melo

Des mots qui coulent à flot

Et blablabla et blablabla

Tu me suis toujours là ?

J'écris plein de bêtises

La panne d'idées est ma hantise

Le secret du stylo j’ai découvert…

Il aime que j’écrive des vers !

Et il semble même

Que mes poèmes il aime !

Il m’a donné sa sève

Avant que la page ne s’achève !

Capricieux et amateur de mes mots,

Il me fait rire, tu comprends à demi-mot !

Me voici donc condamnée

D’écrire en comptant les pieds ( de nez )

D’écrire des rimes

Tu vois, c’est pas pour la frime !

Tu crois que je vais tenir le coup ?

Et arriver jusqu’au bout ?

Manquerait plus qu’il m’impose l’acrostiche

Tu crois que je devrais ? …chiche ?

Chiche ! Donne moi un mot, un terme, un substantif

Pas un truc tiré par les tifs !

Tiens, prenons le dernier mot que tu m’as appris :

"Lazaret", dernière ciste que tu mis..

Le Lazaret est un lieu

A part, isolé, où l’on mettait les lépreux

Zou !

Adieu, on ne veut pas de vous

Réduit à moins que rien par la maladie

Et aux oubliettes comme des maudits

Tu vois comme c’est fastoche

Ecrire et que rien ne cloche !



 

J’ai réussi mon pari

La source jamais ne tarit

Des mots en avalanche…

Dire que j’ai laissé un page blanche !

J’espère que tu auras apprécié la plaisanterie,

Ne boude pas, mais non, mais ris !

Ah ben voilà, je vais me faire appeler Arthur

Car je viens de faire une rature

Là haut sur la page de gauche

Ta cops, comme elle est gauche !

Et comme je ne vais pas relire

Ce cahier plein de délires,

Tu trouveras d’autres fautes

Si je les corrige, le charme j’ôte.

 

Repost 0
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 16:52
Je me décide de passer à table et de vous dévoiler quelques jolis plans pour jolis panoramas...



On commence par où ?

Histoire de ne pas perdre le nord, je vous présente ce panneau mais je l'avoue, les photos qui suivent ne représentent que des tables méridionales...


A 8678 km du Cap, une table en  "Terres oranges".


Premier jour du printemps, Ado' se sent pousser des ailes pour décrocher là sa 400ème ciste.


Gare ! Ici commence le royaume de l'ogre dans le Gard, auprès de cette jolie table en mosaïque, souvenez-vous :


Dans le Comminges, version noir et blanc, depuis le début du siècle dernier sur cette table se dessine la chaîne pyrénéenne...


et se cache depuis moins longtemps une ciste dédiée à Davinci.



Et, plus moderne, la table de Blagnac.. plus vraie que nature !


Zut, j'ai raté l'avion ! Lui seul marquait la différence entre le dessin et la réalité !


Non, non ! Vous ne voyez pas double !



Etonnante cette table, non ?


Elle doit bien être utile les jours de brouillard quand vous voulez rentrer à la maison !




En contrebas, un étang, un ruisseau, et.. le trésor du roi qui dort protégé par de beaux spécimen d'écrevisses !



Je terminerai mon tour de tables par celle de Venasque qui pourrait bien figurer dans la "galerie des torduriales" d'Arabrab !


Pourquoi ? Regardez ! Elle est complètement décalée ! Visez le Ventoux sur la carte (seule pointe) et sur la photo ci-dessous !



Décalée ou pas, assise sur le muret, je surveille à la fois le Mont Ventoux, les 3 grandes tours dites Sarrazines et la ciste associée et continue de rêver,..

3 grand's tours et puis s'en va, toujours la tête dans les nuages !


Repost 0
14 août 2008 4 14 /08 /août /2008 22:13

Trente petites minutes pour les mettre en scène,
Ces quatre photos choisies.
Ado en fait autant,
Elle va "gagner" je le sens !

Et je m'emmêle les pinceaux,
Me mélange les crayons,
Les idées fusent,
La tour fusée devient crayon,
Les vitres redeviennent sable.

Elle ?
Elle vendait des cartes postales,
Et aussi des crayons !

"Donne-moi ta main et prends la mienne" m'a-t-elle dit
"Mais oui, mais oui, l'école est finie  !"

Et si l'école est finie, pourquoi ce devoir de vacances ?
"Vous avez trente minutes pour mettre en page ces quatre images"

La cloche, ce jour-là, je l'ai entendue sonner !
Sonnée je suis ?

A-t-on déjà entendu sonner un crayon ?
Il y a quelque chose qui cloche !

Un crayon tout rond !
Un crayon avec lequel pourtant ,
On pourrait écrire des sonnets.

Les idées se mélangent,
Pêle-mêle,
Idées à la pelle,
Sans trame, sans maille,
Je vais être prise au piège,
De cette tour crayon,

Je manque de zèle ce soir pour prendre la plume,
Mine de rien ce crayon me torture !




La porte du crayon m'invite à  faire  plus ample connaissance.
Qui voudrait de cette bafouilleuse qui fait tâche ce soir,
(et encore, vous ne voyez pas les ratures ! j'écris , j'efface ! j'écris à fond la gomme  et  enlève aussitôt, en mauvaise élève  mes bafouilles).


Un toit d'ardoise,  un crayon gris,  manque de style , de stylet, de stylo !
Si encore une seiche venait m'apporter l'encre !
En attendant je sèche !




Et ces quelques fleurs n'ont que peu de feuilles à m'offrir.
Jaune, mauve, mais point de Crocus à l'horizon.





J'aurais tant aimé lui dire "Merci pour cette jolie ciste".

Ce soir, ma plume vole au ras des pâquerettes, et pourtant.. j'ai réussi à écrire !

Merci pour le crayon !


Repost 0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 23:54
En allant à Sault,
Petite ville perchée là-haut,
J'ai vu dans la fournaise,
Courir des japonaises.




Elles sortaient d'un car,
A six heures moins le quart
Et, par le parfum alléchées
Dans la lavande ont failli se coucher !






Belles,
Avec leurs ombrelles,
Jolis sourires,
Et Ovive qui délire !

Couleurs,
Douceurs,
Lavandes et  touristes,
Et pas l'ombre d'une ciste !



Repost 0

Articles Récents

Ecoute !


Découvrez Zazie!

Un roman à mille mains ?

Les premiers mots ont été posés sur la toile newforézienne en octobre 2007. Ecrit par des cisteurs qui se sont relayés pendant près d'une année pour notre plus grand plaisir, voici Mystère dans les labours .

Météo