Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'me Présente !

  • : Ovive34 sur la piste des cistes...
  • Ovive34 sur la piste des cistes...
  • : J'aime ces belles balades que vous me proposez et ces énigmes qui quelquefois me prennent la tête, partager ces moments complices de recherches et de trouvailles, ces crises de rigolades en revenant bredouille ou en savourant les carnets...
  • Contact

Cister en Midi-Pyrénées

Une ciste ?

Archives

Carte

14 mars 2007 3 14 /03 /mars /2007 11:51

Je retrouve ce texte qui date un peu, je n'ai pas changé d'adresse mais ce matin je suis allée dans ce petit bois, juste devant chez moi, voir le spectacle désolant laissé par la tempête de samedi...

Je me dis que mes voisins ont eu beaucoup de chance : une vingtaine d'arbres sont tombés, tout près de nos maisons.

 

J’habite chemin du bois, petit bois aux arbres pittoresques et aux essences délicates, non loin de la forêt de symboles !

On y rencontre de drôles d'arbres : des noyers resplendissants, des saules rieurs, des chênes brisés, des petits bouleaux, des pins perlimpins, au loin… des cyprès (un peu pliés !), quelques pêchers, aucun hêtre maléfique (l’hêtre anonyme, l’hêtre recommandé, l’hêtre bâton), seulement des hêtres extraordinaires : l’hêtre de Mt Moulin, l’hêtre de l’alpha-baie,  l’hêtre calligraphié, l’hêtre capital, l’hêtre MAJUSCULE, l’hêtre minuscule, l’hêtre aimé, l’hêtre cher, l’hêtre A tendu, l’hêtre en G, l’hêtre d’amour, l’hêtre du nain connu, l’hêtre ange, ...

 

 

 

J'y ai vu l' « arbre généalogique » envahi par les fruits d’un gui… entreprenant ! Il est plutôt tordu. Avec mes sœurs, nous partageons la même branche !

Et l’  « arbre conjugaison »  ! Quand ses racines rebelles sortent de sous la terre, c’est l’arbre conjugué au passé, comme ces souvenirs qui surgissent sans prévenir. Ses branches irrégulières sont imparfaites, son tronc rectiligne plus que parfait !

 

Quelques feuilles caduques tombent et se dispersent au profit de jeunes bourgeons prometteurs : l’arbre conjugué au futur. Son feuillage est persistant, tel le sapin, conjugué aux présents.

C’est un bois de feuillus bien sûr. Des feuilles j’en tourne, j’en empile, j’en savoure, j’en ramasse à la pelle, j’en remplis chaque jour ! Des feuilles si légères, ne pesant que quelques livres.

 

 J’ai pris quelques feuilles, une pie voleuse m’a donné une plume, quelques baies m’ont fourni l’encre. Quand la plume se « des chênes »,  l’(h)être que je suis en ressort abattu. Dans ce bois touffu, il m’est arrivé de me perdre.
 C’est un bois de conifères. Et j’y vais quelquefois, uniquement pour i-fère-le-c.. y faire le pitre !
 Un bois aux essences essentielles.

 ·         L’essence «ciel » : je m’égare souvent dans des labyrinthes, je m’attarde, je jacasse plutôt que d’aller directement à l’essence « ciel »,

 ·         L’essence « décence » et l’essence « interdits », quelquefois nécessaires pour limiter mes égarements,

 ·         L’essence « 5 sens » : on y entend le chant des cigales, on y voit des écureuils, on y mange des mûres ou des pignons, on y caresse l’écorce lisse des arbres ou les doux pétales d’une fleur, des odeurs de résine ou le parfum du thym y font frissonner nos narines.

 

 

 

 

 

Repost 0
10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 09:15

Rendez-vous fixé dimanche 11 mars, à la ciste de Numsix, "Brassens il le prêche", à CETTE, pas besoin d'indice... sauf le respect que je vous dois...

J'avais dit à 100% que je ne pourrais pas venir et quatre-vingt-quinze fois sur cent je cherche quand même une solution... J'ai eu de la chance pour le coup mais j'arriverai en retard...

De toutes façons, quand j'arriverai à CETTE avec mes gros sabots (et pas ceux d'Hélène), je chercherai un ptit coin de paradis (il va faire beau, pas besoin de parapluie) !! Vous serez déjà partis ailleurs à la chasse aux papillons ou bien cister. Peut-être trouverais-je quelques amoureux sur des bancs publics. A ce moment-là, soit je resterai zen et heureuse auprès de mon arbre, au bois de mon coeur, soit j'essaierai de vous rejoindre.

Je ne sais pas si Num6 viendra, la dernière fois que je l'ai vu il était avec Margot, Brave Margot ! (c'est une bergère - il existe encore des bergères - celle qui a un chat, comme les Pousch d'ailleurs ! et un corsage)... Y'avait aussi Vidocq qui était là pour une histoire de faussaire avec celui qui a mal tourné un gars qui a une mauvaise réputation (un mauvais sujet repenti). Tous les gars du village étaient là ! A suivre la bergère, on aurait dit les moutons de Panurge !

Oui, je sais, j'ai rendez-vous avec vous. J'aurais bien aimé te présenter les copains d'abord, mais... je n'aurais pas le temps et le temps ne fait rien à l'affaire d'ailleurs ! Il y aura Soléa, une jolie fleur, Mimosa, une jolie fleur, ... et plein d'autres encore. Si vous n'êtes plus là, et bien j'irai dans l'eau de la claire fontaine alors... passe-leur le bonjour de ma part (Bonjour chez vous ! Num6 comprendra) et Embrasse-les tous !

Mersix pour cette belle énigme et à demain si tout va bien ! Ah ben.. puisque je vous parlais de mon arbre,regardez celui-ci... j'y ai trouvé une ciste !!!

 

Les photos de la rencontre sont ici ici et  ici !

Repost 0
1 mars 2007 4 01 /03 /mars /2007 14:28

Oui je sais ! j'aurais pu vous parler de la ciste de Dica34 dans le Tarn... nous cherchions la drôle de blague près d'une vanne... alors que la blague était écrite en noir sur blanc dans le texte de l'énigme.

Non, je viens de recevoir une blague que je trouve excellente, alors je la partage... avec les anglophiles...

 

 Petit exercice de diction :

"Trois sorcières regardent trois montres Swatch. Quelle sorcière regarde quelle montre Swatch?"

Et maintenant en anglais :

"Three witches watch three Swatch watches.Which witch watch which Swatch watch?"

Maintenant pour les spécialistes :

"Trois sorcières suèdoises et transsexuelles regardent les boutons de trois montres Swatch suisses. Quelle sorcière suédoise transsexuelle regarde quel bouton de quelle montre Swatch suisse?"

Et en anglais (accrochez vous!!) :

Three Swedish switched witches watch three Swiss Swatch watch switches.Which Swedish switched witch watch which Swiss Swatch watch Switch?

Peuvent aller se rhabiller nos saucissèches de l'archiduchesse!!

 

 

 

 

 

 

Repost 0
25 février 2007 7 25 /02 /février /2007 21:23

... et Margot

A vos marques,... prêts ? partez !!!

Ah ben zut ! j'ai raté le départ ! Faut dire que... je ne m'étais pas vraiment inscrite ! C'est juste que je voulais montrer à un certain irlandais que je ne craignais pas l'eau ;-)

 [toutes les photos de la rencontre sont dans ma galerie photos]

Repost 0
24 février 2007 6 24 /02 /février /2007 21:47

 

Sur la piste du faiseur de pluie...

Repost 0
12 février 2007 1 12 /02 /février /2007 21:06

Je cheminais sans parapluie, mais j'ai trouvé un ptit coin de paradis... de fontaine en fontaine j'ai traversé le village puis m'en suis éloignée... voici quelques photos... merci Rhemes, très chouette l'abri sous roche (@84@24213@)

 

(*) c'est pas vrai ! il pleuvait à peine... mais il fallait bien trouver un titre qui amène au petit coin de paradis !

 

Repost 0
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 12:40

 

De retour de la ville rose où j'ai trouvé des brocs dans les briques...

 

 

 

... des chapelles dans le ciel ...

 

 

 

... des tourelles ...

 

 

 

... des tourterelles et des pigeons...

 

 

 

... des pigeonniers...

 

 

 

... des ciels étoilés...

 

 

 

... des frigos mange-tout ...

 

 

 

... et encore un frigo !

C'est une manie chez vous de laisser traîner les frigos ?

Ces deux-là sont en Muret (et pas emmurés). Mais la dernière fois, c'est aux fins fonds d'une forêt que j'ai trouvé un frigo !

Repost 0
6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 12:27

Un ptit clin d'oeil à l'une de mes compagnes cisteuses, Crocus...

J'ai retrouvé quelques vieilles photos d'un superbe endroit ariégeois qui ne connaissait pas encore le jeu des cistes !

   
   
   

 
 

Adopeste m'a raconté l'histoire du Pont du Diable...

En des temps forts anciens, les pauvres habitants de Ginabat et Montoulieu souffraient d’un terrible isolement. La rivière étant impossible à traverser à cause de ses gouffres et de ses tourbillons, ils leur fallaient se risquer à de périlleuses traversées des forêts et des montagnes pour aller aux foires de Foix et de Tarascon.

Mais un jour, l’un des habitants passa un étrange marché avec le Diable : celui-ci s’engagea à construire un pont à condition d’être payé par l’âme du premier qui le traverserait. Le pont à l’incroyable architecture fut construit une nuit ! Mais au matin, personne ne se bousculait pour traverser, ça non... Alors, le plus malin des malins de Ginabat fit par surprise traverser le pont à...un chat ! La pauvre bête fut ainsi sacrifiée à la communauté, mais le Diable pris de rage hurla et gesticula tant qu’il chuta dans la rivière, au milieu du tourbillon. Le curé de Ginabat eut alors tôt fait d’y jeter un peu d’eau bénite et depuis, Lucifer tente vainement de sortir de ce tourbillon. Mais les passants sont rares sur cet antique ouvrage, car tous savent qu’un jour ou l’autre le Diable pourrait bien remonter à la surface pour réclamer le paiement de son oeuvre.

Bisous ;-)

Repost 0
2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 22:21

AB ULTIMA NEO PILA CISTUM BADABUM @30@6631@

cistum badabum

Le pont rompu est en train de se refaire une beauté... et la cistum badabum n'a pas été ramassée !

Ouf !

L'arbuste devant c'est... un bouquet de cistes ! (Le ciste et la ciste sont au pied du pilier !)

Merci à Mr Gouje de m'avoir fourni cette photo, et surtout d'avoir vérifié que la ciste était toujours en place !

(Conservez bien cette photo indice... elle est très précieuse car l'auteur de l'énigme a oublié ses rudiments de latin !)

Repost 0
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 20:52

Elémentaire...

Pour un bol d'air,
Pas de bol...
Quand elle manque d'air,
Vous pensez qu'elle ne manque pas d'air.

L'eau a mis le feu,
Tout le monde est sur le qui-vive,
Après les propos enflammés de l'eau vive,
Dur dur quand l'eau bout...

L'eau se terre
De n'avoir pu se taire.

Repost 0

Articles Récents

Ecoute !


Découvrez Zazie!

Un roman à mille mains ?

Les premiers mots ont été posés sur la toile newforézienne en octobre 2007. Ecrit par des cisteurs qui se sont relayés pendant près d'une année pour notre plus grand plaisir, voici Mystère dans les labours .

Météo