Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

J'me Présente !

  • : Ovive34 sur la piste des cistes...
  • Ovive34 sur la piste des cistes...
  • : J'aime ces belles balades que vous me proposez et ces énigmes qui quelquefois me prennent la tête, partager ces moments complices de recherches et de trouvailles, ces crises de rigolades en revenant bredouille ou en savourant les carnets...
  • Contact

Cister en Midi-Pyrénées

Une ciste ?

Archives

Carte

24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 07:39
Deux jolies silhouettes qui m'ont été rapportées de Perros-Guirec, vous connaissez ?



Voici la silhouette de plus près :



Et un superbe sphinx breton !



Bonnes vacances à ceux qui partent prochainement !

(et merci à Jean-Philippe pour ces photos)
Repost 0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 23:10
Ovive a envie de revoir la maison qu'habitait sa grand-mère.

Mais voilà, c'est loin !

Et comme elle est un peu timide, elle n'ose pas demander directement sur le forum 95.

Elle n'ose pas ou n'en a pas envie !

Elle a envie de tenter une expérience, un jeu, une "chaîne" humaine !

Le principe est simple !

Toi qui lis ce texte, passe le message à ton voisin, un voisin que tu connais (sans doute plus au noooord), que tu as déjà rencontré et dis-lui de faire passer à son tour le message jusqu'à Villiers-le-Bel.

Ce serait drôlement sympa de revoir cette belle maison, 4 rue du Dr Rampont.

Et si la maison n'y était plus ? Euh.. dites-le moi quand même !

Toi qui joues, n'hésite pas à commenter ce blog pour me faire part de l'avancée de cette "chaîne" humaine.

Merci d'avance !
Repost 0
22 juin 2008 7 22 /06 /juin /2008 22:57


Repost 0
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 22:43

Quelques petites notes

Là, l’Amie,

Griffonnées sur un papier…. Là …

 

Quelques petites notes,

La  la la

Jouées sur mon clavier.

 

Quelques petites notes

Faciles à mirer

Sur un cahier en noir pointées.

 

Chut ! Des temps de pauses et des silences,

C’est la musique qui berce…

 

Je le dis à qui veut l’entendre :

« Je joue… pour me détendre » !

Cette difficile épreuve

N’en fut pas une preuve !

 

Ni ivoire ni ébène,

Mon piano n’est pas de bois.

Je m’en approche… allègre ! Mais je dois trop croiser les doigts

Pour réussir à restituer le Bartok

Fluide sur mon piano en toc

 

Pour jouer du Bela avec ces doigts rebelles,

Je n’ai pas fait la belle !

Mais j’aurai ma revanche,

Sûrement un autre dimanche.

 

Jouerons-nous sans commune mesure une ronde ?

Peut-être, sans bémols, sur une ballade tu te promèneras .

(Facile, Amie !)

Tandis qu’avec la clé de l’ut et de nombreux soupirs,

Je tenterai de démêler des croches

Pour me mettre à la portée d’une nouvelle harmonie !

Si, si !

 

21 juin 2004

Repost 0
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 08:51
Quelques silhouettes me parviennent,
Des collègues,
Des copains cisteurs,
Certains que je n'ai jamais vu,
Certains que je connais à peine !
Toutes ces silhouettes sont belles,
Je vous surprends à chercher,
Au cours de nos balades..
Et notamment Ado' :

"Et celle-là, tu l'as vue ?"
"Dis-moi, il y a une silhouette là-bas !"
"Regarde ! Un ours !"
"Et qu'est-ce que tu vois, toi, là ?"



(Porto Da Cruz)


(Pont d'Oulle - Ain)


(Poisson)

(Biche)

(Les Baux)


(Dentelle drômoise)


(Dolmen audois)


Merci à vous !

(Ulylo, Arabrab, Munshine, Le Gouje, Crocus, Ado',  sont auteurs des photos ci-dessus)
;-)

Repost 0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 23:26
Et pourtant !!!

Je reprends ici le titre d'un sujet trouvé sur Newforez, forum Rhône-Alpes.

Mais je ne vais pas aujourd'hui lancer une polémique à propos des objets que l'on trouve dans les cistes.

En regardant la photo ci-dessous, prise sur la piste de ma ciste "le 13è oeuf" dans l'Aude, j'ai pensé  à ce titre car au milieu de ces graffitis, moches, sales et vulgaires, une phrase a retenu mon attention, un joyau de codage..

Notez bien, ça peut servir !


Je ne connaissais pas cette méthode mnémonique pour retenir un peu mieux le nombre PI


Repost 0
20 juin 2008 5 20 /06 /juin /2008 20:40
Note d'Ovive, 1er juillet 2008 :

Cette histoire est une composition, créée au fil du blog. Cette page, liée dans le Cisthématique, n'est qu'une étape intermédiaire. Le récit complet est ici : Le baptême des petits !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

L'ogre reste sur sa faim,
Ovive répète son refrain,
S'il vous plait lachez le frein,
Qu'on puisse écrire le mot "fin".



Je reprends ici l'article Non, non, surtout ne pas manger l'Ogre ! (la suite)


et surtout ses commentaires :



Il était une fois, très exactement en cet an de grâce 2008 et exactement le premier jour du mois de l’été, un groupe de cisteurs parti à la conquête d'un chateau gardé par un féroce héros de BD.

La première épreuve était redoutable : il fallait déjouer les pièges d'une météo capricieuse et oser ! Oser, monter l'impressionnante colline qui menait au château de Fort Fort Lointain, pour dénicher le carton d'invitation qui permettrait d'atteindre le banquet donné, dans la plus haute salle de la plus haute tour, à l'occasion du baptême des petits de Shrek et Fiona.

L'affluence fut telle qu'il fallut se résoudre à ouvrir les portes du château.

L'un des convives raconte : "Avec dame maya c’est aux aurores (ou presque) que nous prîmes la route vers ce château de Fort Fort Lointain. Arrivés au pied de cette citadelle, quelle joie de retrouver messire yann30 et ses deux fillautes.
Apres quelques effusions bien sincères nous voila tous partis à l’assaut de ces murs fortifiés. Une fois la porte passée, point de châtelain (j’ai appris plus tard qu’il était allé mettre des chausses sèches car il est vrai qu’il se promène par tout temps et qu’aucun aléas météorologique ne l’arrête) Bref, l’enceinte était superbe mais déserte.
Après plusieurs minutes, nous nous décidâmes à aller quérir nos invitations pour la cérémonie. Et là, point de trésor. L’aventure démarrait bien mal, imaginez notre deconvenue !.Quand, au détour d’une muraille ,qui vois je apparaître comme un diable sortant de sa boite ?….Devinez … et bien oui c’était bien notre shrekounet, pris au piège, une ciste à la main ….
D’effroi je me suis enfui lui promettant simplement de ne pas la décapsuler en premier .
Nous nous retrouvâmes ensuite devant la grille de la salle de cérémonie avec ce terrible secret que je ne pouvais trahir . mais en ce bas monde c’est quand même la main innocente d’une jouvencelle qui l’a débusqué."


En un rien de temps, la horde envahit toutes les pièces et se jeta sur le banquet que notre héros avait préparé.

Le festin se passait dans une ambiance très décontractée, écoutant nos histoires de cistes, et essayant de glâner quelques infos, lorsque fut le moment de partir à la recherche de la princesse de fort fort lointain, se déroulant sur 5 nouvelles épreuves....  : il s'agissait de  trouver l'eau, essentielle pour la cérémonie de baptême donnée par le Père Plexe, car Lord Farquaad avait réussi à assécher toutes les sources avoisinantes.

Une grande vérification des ciste-sacs s'imposait avant se mettre en route : boiboite pleine de petites choses en couleur et toute la panoplie du cisteur, jumelles, lampe au "cazoù", bâton pour faire peur aux bébètes qui vivent dans les trous de cistes, et les énigmes !
- Ah ! Les énigmes, elles sont où mes énigmes ?
- Moi, j'ai pas eu le temps de tout lire !
- Je te raconterai !"
(pour ma part, raconte Pasfrevin, j'ai râlé contre mon Ticou1366 tout l'après-midi parce qu'il avait oublié les énigmes sur la table de la salle à manger avant de m'apercevoir que je les avais dans le sac à dos que j'ai porté tout au long du parcours !).


Un groupe  compact se forma et partit d'un pas décidé et plein d'entrain à la recherche de deux demi-citrons et d'un peu d'eau ( peut-être pour se faire une boisson rafraichissante).

Le citron étant pressé, la folle équipée sauvage, bravant tous les dangers, reprit sa route à l'assaut des vertes collines et des objets cachés.


Ca y est enfin pour  la première étape. Et pour le moment pas de pluie et au contraire quelques rayons de soleil. C'est le moment du fameux rituel des cisteurs (celui des échanges, qui engendrera par la suite l'angoisse : pourrais-je l'enregistrer ?) mais ce n'était pas la préocupation du moment car il n'y avait toujours pas d'eau pour le baptême et il fallait donc se remettre en marche pour trouver une solution ...

(et pendant ce temps, Adopeste ralait, pestait, boudait, contre la terre entière de ne pouvoir être des leurs car elle désespérait d'habiter Fort Fort loin de Fort Fort Lointain, et que son amie Ovive avait finalement réussi à venir passer quelques toutes petites heures à la recherche de l'eau, c'est un comble !)

Courageux, ils prirent tous le GRand chemin, en prenant bien garde de ne pas louper le totem. La montée en sous-bois ne fit peur à personne, même quand les signes du passage de Dragounette ont  fait leur apparition. En effet, Dragounette arrivant tous feux toutes flammes au secours de son âne et du gentil Ogre vert avait quelque peu dénudé les arbres de la forêt.

De ce fait, un magnifique paysage se dévoila au loin : on pouvait voir le château de notre hôte vert d'un côté du versant, et de l'autre, nous pouvions voir l'eau bénite....

Pour s'en aller quérir celle-ci trois autres épreuves nous attendaient, ainsi qu'un vil combat entre nos acolytes, la Bonne fée, Lord Farquaad et les soldats!!!!

Mais la surprise vint de la ruse de Lord Farquad qui avait su infiltrer le groupe des invités cisteurs par 2 personnes déguisées en Jadeemeraude et Bibindum.....

Une lutte sans merci fit rage dans ce coin du royaume, et le groupe des amis cisteurs a gagné le droit d'obtenir la récompense de cette troisième épreuve, ainsi que la conversion des sbires de Lord Farquaad, qui perdit une nouvelle fois la face devant la force de ce groupe.

Filou le chien raconte : "
Après avoir couru sur les chemins, avoir fait des aller-retour pour ne pas perdre de vue ma maîtresse Tortuecat (toujours à la traîne) nous sommes arrivés dans une belle clairière. Il y avait là de beaux bassins, je regardais intrigué un petit groupe de cisteurs, Crocus en tête, penchés au-dessus de l’ eau. Mais que cherchaient-ils ? ce n’ était en aucun cas le trésor convoité. Je décidais alors d’ aller voir de plus près, et de plonger dans le bassin juste à coté… mise à part un bon rafraîchissement, je n’ y ai rien trouvé. Les enfants criaient « j’ en ai un ! j’ en ai un ! ». Je m’ approchais et regardais le sachet transparent tenu par Crocus : aucune friandise pour moi, il n’ y avait là que des têtards…"




Pour l'instant, ont participé à l'écriture de ce cadavre exquis :
- Bibindum,
- Sand34,
- Foisine,
- Maridre,
- Yann30,
- Ulylo,
- Bernardjsv,
- Adopeste,
- Ovive34,
- Filou et Tortuecat,
- Pasfrevin

A qui le tour ?

Merci d'avance !
Repost 0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 22:28
Avant qu'elle ne se produise sur scène hier à Palavas, j'ai proposé à ma Gazelle de manger sur la plage. Et pendant que Suzon et la Gazelle mangeaient leur portion de frites, je suis allée photographier une partie de volley surprenante !


Mais où sont passés les joueurs ?


Ah ! Voici un joueur blanc, à gauche ! Et l'arbitre, au fond, tire sur son filet.. net



La partie s'annonce belle, l'équipe des noirs prend place elle aussi..



Volley ou Badminton d'ailleurs ?



Badminton !!! C'est bien un volant que j'aperçois passant d'un camp à l'autre !

En entendant la Gazelle m'appeler au loin, je pensais à cette poésie de Prévert :

"Mais voilà l’oiseau lyre

qui passe dans le ciel

l’enfant le voit

l’enfant l’entend

l’enfant l’appelle

Sauve-moi

joue avec moi

oiseau !

Alors l’oiseau descend

et joue avec l’enfant"


Là s'arrête le songe, l'oiseau descend, l'enfant m'appelle : sauve-moi, l'oiseau descend, maman !


"Deux et deux quatre

quatre et quatre huit

huit et huit font seize"

Fini le songe..

Et tous les passants

entendent sa chanson

ainsi que les cris grinçant

des mouettes hystériques

"et huit et huit à leur tour s’en vont

et quatre et quatre et deux et deux

à leur tour fichent le camp

et un et un ne font ni une ni deux

un à un s’en vont également."

Et l’oiseau vire et joue

et l’enfant ne chante plus

et  crie :

"Maman je ne fais pas le pitre"

Je sors réellement de mes songes

et les filets de volley

s’écroulent tranquillement

en poussière dans le sable :

les mouettes se sont emparées du festin de ma belle apeurée.




 


Repost 0
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 11:09
Il m'arrive de regarder les statistiques d'accès à mon blog et aujourd'hui, que vois-je ?



J'ai bien l'impression que notre ami Parménion va recevoir des compagnons !

;-)
Repost 0
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 13:35
Euh.. je vous rassure, il s'agit bien d'un reportage sur Tintin dans mes terres mais la molasse, ce n'est pas moi !!!

C'est la pierre des carrières de mon village qui est si tendre qu'on l'appelle ainsi !

Tintin est venu récemment visiter "mes" carrières.

Quelle ne fut pas ma déception de voir, dans des parties pourtant isolées de la carrière, à un endroit que j'aime beaucoup, à côté de la ciste d'André, de nouveaux massacres.

J'avais il y a quelques années parlé de vandalisme, en voyant la stèle dédié à André Farrusseng abimée, cassée.

Aujourd'hui, ce sont d'horribles tags qui gâchent ce paysage jadis grandiose.





Allez, encore un petit effortfort Tintin !



Allez, cherche bien !!!




Repost 0

Articles Récents

Ecoute !


Découvrez Zazie!

Un roman à mille mains ?

Les premiers mots ont été posés sur la toile newforézienne en octobre 2007. Ecrit par des cisteurs qui se sont relayés pendant près d'une année pour notre plus grand plaisir, voici Mystère dans les labours .

Météo